À la recherche de l'œuvre
depuis plus de deux siècles

Les cuvées de la Maison Louis Roederer naissent de la confrontation patiente avec les éléments, d’une rencontre de talents, d’une science des équilibres, d’un raisin résistant et généreux, enraciné dans la terre de Champagne, ainsi naît
un vin à l’âme solaire, à l’élégance cristalline.

L’une des dernières grandes Maisons
de Champagne familiales et indépendantes 

Héritier de la Maison de Champagne en 1833, esthète et entrepreneur, Louis Roederer prend le parti visionnaire d’enrichir son vignoble pour contrôler toutes les étapes de l’élaboration du vin. Il forge ainsi un style, un esprit et un goût singuliers. Au milieu du XIXe siècle, en faisant l’acquisition de vignes choisies avec instinct et éclectisme sur les terres des grands crus de Champagne, Louis Roederer agit à contre courant des usages et des habitudes de son temps.
 
Tandis que d’autres achètent du raisin, Louis Roederer chérit le vignoble, décrypte le caractère de chaque parcelle et acquiert méthodiquement les meilleures. Avec l’idée qu'un grand vin trouve sa source dans la terre, avec l’amour de la tradition et la passion de l’avenir, Louis Roederer trace ainsi un destin d’exception à la Maison qui portera désormais son nom. Son successeur Louis Roederer II est animé par la même vision patiente du champagne, la même conception patrimoniale du domaine, la même audace instinctive.

Un grand vin
trouve sa force
dans la terre 

Il puise aussi son inspiration dans l’amour des livres et des dessins qu’il collectionne avec talent. Dès les années 1870, les vins de Champagne Louis Roederer voyagent jusqu’aux Etats-Unis, et en Russie à la table du Tsar Alexandre II. 

Homme de goût, chercheur invétéré, Louis Roederer II crée pour le Tsar un nouveau champagne et lance une idée nouvelle : la première « cuvée de prestige » ; elle naît en 1876 sous le nom de « Cristal ». Sa subtilité et son élégance, font depuis lors la réputation d’excellence de la Maison Louis Roederer.

Durant les années 1920, le nouvel héritier de la Maison Louis Roederer, Léon Olry Roederer, a, lui, à cœur de créer un vin très équilibré, un accord constant et délicat de plusieurs millésimes, la promesse d’une qualité toujours parfaite. Il dessine ainsi les contours du futur Brut Premier. Ce bel assemblage contribue à la renaissance de la Maison Louis Roederer.

Après son décès, à partir de 1933, son épouse Camille mène la Maison avec un tempérament brillant et une énergie remarquable, jusqu’au plein succès. Passionnée de courses de chevaux (elle est propriétaire d’une écurie parmi les plus célèbres du monde), mécène avertie, elle renoue élégamment avec la dimension festive et le plaisir du champagne. Camille Olry Roederer multiplie ainsi les réceptions dans le bel Hôtel Particulier familial à Reims. Ces soirées marqueront l’histoire de la Maison et rallieront à la dégustation du champagne une nouvelle génération d’amateurs.

Œnologue, ingénieur agronome, son petit-fils Jean-Claude Rouzaud veille à sa suite à l'intégrité du domaine. Il entreprend un travail inspiré de remembrement du vignoble. En œuvrant avec passion au cœur même du métier, il cultive plus que jamais l’esprit d’exigence inventive qui contribue désormais à la personnalité de la Maison.

Toujours indépendante, toujours familiale, la Maison Louis Roederer est aujourd’hui dirigée par son fils, Frédéric Rouzaud, qui représente la septième génération de la lignée. Avec la même patience, une inébranlable fidélité à sa vocation créative, la Maison Louis Roederer expédie aujourd'hui, chaque année, trois millions de bouteilles à travers le monde.

240 hectares situés exclusivement 
dans les Grands et Premiers Crus 
de la Marne.

Un vrai talent viticole

La façon dont nous travaillons la vigne en adaptant les soins nécessaires
à chaque parcelle pour tenir compte de profils de sol très différents,
permet d'exploiter des raisins de maturité exceptionnelle.

D'une intuition visionnaire
à un domaine d'exception 

En 1845, Louis Roederer décide d’acheter 15 ha dans le grand cru de Verzenay. L’idée, étrange à une époque où le raisin a peu de valeur, est de devenir vigneron pour mieux maîtriser l’élaboration de ses millésimes. Depuis, tous les millésimes Louis Roederer sont issus exclusivement de nos propres vignes, ce qui est unique en Champagne. La recherche de la diversité des terroirs, des crus, des parcelles, des cépages,... véritables Climats, au sens bourguignon du terme, devient une évidence pour la Maison Louis Roederer et les achats spécifiques de lieux sélectionnés pour leur aptitude à produire telle ou telle typicité de vin deviennent la règle. Aujourd'hui, cette politique demeure une condition essentielle de l'évolution de la Maison.

En 2013, la surface du vignoble Louis Roederer s’étend sur 240 ha composés de 410 parcelles

L'esprit d'un grand champagne émane évidemment de la terre 

Le choix de soins adaptés à des profils de sols bien différenciés et la pratique d’une viticulture « sur mesure » permettent d’atteindre un niveau exceptionnel de maturité du raisin.

Ce travail de précision s’effectue dans le respect de la biodiversité et accorde une place grandissante aux principes de la biodynamie. Notre vignoble se situe au coeur des 3 principaux terroirs de la Champagne : la Montagne de Reims, la Vallée de la Marne, la Côte des Blancs. Sa diversité, sa générosité offrent à notre Maison une riche palette de créations possibles.

Cette politique demeure 
la condition essentielle 
de l'évolution de la Maison.

Les 3 cépages champenois historiques cœxistent sur le domaine Louis Roederer. Le Chardonnay apprécié pour sa minéralité, sa finesse et son élégance. Le Pinot noir dont la solide constitution structure les assemblages et les prépare à merveille au vieillissement. Le Pinot Meunier, cépage doux et plus effacé dont la faculté d’adaptation contribue à l’harmonie, à l’assouplissement de certaines cuvées.

Les raisins de nos parcelles sont cueillis à la main avec le plus grand soin puis rassemblés dans des paniers et pressés sur le lieu même de la récolte. Le pressurage est une opération très délicate car la couleur du grain ne doit pas teinter le jus qui doit conserver sa blondeur et sa limpidité.

Préserver l'originalité des parcelles. 

Une sélection précise et une vinification dite « parcellaire » assurent le respect de l’origine, la traçabilité du raisin et une connaissance parfaite du fruit de quasiment chaque rang de vigne. Elles offrent aussi la chance de pouvoir préserver l’équilibre naturel de chaque parcelle. Ainsi, la vigne est protégée de toute influence : chacun de nos vins donne naturellement le meilleur de lui même.

Au cœur de chaque foudre, le vin devient un acteur à part entière, avec ses qualités, parfois ses faiblesses, que les œnologues ont à cœur de laisser s’exprimer. A ce stade, c’est toute la richesse et la diversité des fruits qui se livrent... Le contenu des cuves est goûté quotidiennement puis classé par famille d'arômes, de saveurs, de tempéraments... Toutes les observations de nos dégustateurs sont soigneusement consignées. Goûtés à nouveau et reclassés sans cesse, nos vins poursuivent ainsi leur évolution vers la pleine révélation de leur personnalité.

Les traits de caractère
de chaque cru sont préservés
jusqu’à l’assemblage.