Chez Louis Roederer,
tout commence par une histoire de goût.

UN TRÉSOR PARCELLAIRE

De caractère très septentrional, notre domaine viticole constitue la terre mère dans laquelle nous puisons notre force. Des premiers 100 hectares acquis en 1850 aux 240 hectares de vignoble que nous possédons aujourd'hui, toutes nos parcelles ont été patiemment choisies et acquises sur les meilleurs terroirs de Champagne, dans les Grands et Premiers Crus de la Montagne de Reims, de la Côte des Blancs et de la Vallée de la Marne. 

L’enracinement des Hommes de Louis Roederer dans la vigne fait la singularité de notre Maison. Chaque vigneron connaît parfaitement ses parcelles et même « ses » pieds de vigne, dont il s’occupe année après année. Ainsi se crée une intimité unique entre la vigne et ceux qui lui consacrent leur existence.

— La vie de la vigne La vigne dort, les hommes cisèlent

LA VIGNE POUR ATELIER

Nos vins de champagne puisent leurs vertus dans la terre. Mais c’est le travail d’orfèvre de nos vignerons et œnologues à chaque étape de leur création qui en fera de grands champagnes. Vignerons-compositeurs, toujours à la recherche de la perfection, les Hommes qui œuvrent à l’élaboration des champagnes Louis Roederer savent faire fructifier cette terre, particulièrement exposée aux caprices du ciel, par la pratique d’une viticulture sur-mesure adaptée au profil de sol de chaque parcelle. Dépositaires d’une tradition séculaire, nos vignerons recherchent la pleine maturité des raisins dans le respect du sol et de la biodiversité. La place grandissante accordée aux principes de la biodynamie leur permet d’enrichir encore la palette de saveurs à leur disposition.

Un parcours noble et maîtrisé

Les raisins de nos 410 parcelles sont pressés sur le lieu même de la récolte. Les jus ainsi obtenus sont conservés séparément, parcelle par parcelle, logés dans plus de 450 petites cuves en acier inoxydable où commence leur fermentation. Cette sélection précise et cette vinification dite « parcellaire » assurent le respect de l’origine, la traçabilité du raisin et une connaissance parfaite du fruit de quasiment chaque rang de vigne. Le contenu des cuves est goûté quotidiennement puis classé par famille d‘arômes, de saveurs, de tempéraments… Goûtés à nouveau et reclassés sans cesse, nos vins poursuivent ainsi leur évolution vers la pleine révélation de leur personnalité.

Un équilibre idéal

L’assemblage doit aboutir à la création des vins qui feront les champagnes Louis Roederer : des compositions singulières nées de l’intuition et du talent d’une équipe de femmes et d’hommes orchestrée par le Chef de Caves, garant du style de la Maison. Une véritable signature, fruit de sensibilités diverses et de talents variés. Disposant d'une extraordinaire palette de vins, le Chef de Caves et les œnologues qui l'entourent élaborent leurs compositions, les cuvées, qui seront mises en bouteilles une fois atteint l'équilibre idéal. Là elles connaîtront une nouvelle phase de fermentation de 3 à 6 semaines…

La part du temps

C’est dans la pénombre tranquille des caves que la magie opère ensuite pour transformer les compositions des œnologues en véritables champagnes. Les Hommes de Louis Roederer, si actifs jusqu’alors, laissent le temps faire son œuvre. Seule l’intervention quotidienne du remueur vient troubler le repos des bouteilles, afin que les quelques dépôts restant en suspension viennent se loger dans le col de la bouteille… Ils seront évacués par la suite, laissant une œuvre-champagne limpide et lumineuse. Vient alors le moment de la touche finale. L’œuvre ne sera complète qu’après l’ajout d’un nectar précieux : la liqueur d’expédition, afin que soit parachevé le style de la Maison. Vin « signé par tous ceux qui ont contribué à son élaboration », chacun de nos champagnes poursuit l’histoire de la Maison, sa quête de perfection, son goût de la recherche, de l’expérimentation et ouvre la voie du « mieux faire encore » à celui qui lui succédera…

Le meilleur d'aujourd'hui repousse encore les limites de demain — Louis Roederer, à la recherche de l’œuvre.